Entretien avec Delphine Bruguier, co-dirigeante de Mi Casa Es Tu Casa

« Seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin, voici une maxime qui résonne très clairement chez moi et qui s’est renforcée en m’associant avec Delphine ! Quand j’ai rencontré Delphine, je cherchais un(e) associé(e) qui partagerait avec moi bien plus que l’envie d’entreprendre. Nos valeurs, nos modes de vie et notre manière de travailler nous ont rapprochées. Nos différences et parfois même nos débats animés (toujours dans la bonne humeur) nous font avancer ! »

Marie, fondatrice et associée de Mi Casa Es Tu Casa.

Bonjour Delphine, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Delphine, j’ai 37 ans, je suis mariée et maman de 3 enfants. Je vis en expatriation depuis bientôt 4 ans. Après un premier refus car je n’étais pas prête à abandonner ma carrière professionnelle, nous sommes revenus sur notre décision. Je souhaitais offrir à mes enfants cette vie atypique et lorsque mon mari a eu une seconde opportunité de travail au Gabon, nous avons fait le choix de partir pour accorder plus de temps à notre vie de famille.

Quel est ton parcours professionnel ?

Je suis ingénieure généraliste de formation (diplômée en 2007 de l’ICAM). À la fin de mon cursus, j’étais très intéressée par la gestion et finance d’entreprise. J’ai donc fait mon stage de fin d’études dans un gros cabinet d’audit à Paris et j’y suis restée 3 ans et demi. J’ai ensuite travaillé 6 ans dans le conseil sur des problématiques d’organisation et de management avec une spécialisation dans le secteur immobilier. J’ai d’ailleurs été embauchée par un client promoteur immobilier pour gérer les risques opérationnels de la société par la suite. Investie à 200% dans mon job que j’adorais et plongée dans une vie parisienne trépidante, je fais le choix (difficile) de tout quitter pour partir au Gabon avec ma famille !

Je suis partie dans l’idée de monter d’autres projets et de me lancer dans la voie entrepreneuriale. J’ai continué à faire du conseil depuis le Gabon et j’ai rapidement monté un club d’entrepreneurs avec une personne rencontrée sur place. Nous avons constaté que beaucoup de conjoints d’expats avaient des profils d’entrepreneurs avec des CV remarquables. Nous voulions valoriser et réunir ces gens, en leur permettant de retrouver un écosystème professionnel. On se donnait des rendez-vous réguliers pour échanger sur nos problématiques.

Comment as-tu rencontré Marie-Caroline ? Quelles ont été les différentes étapes jusqu’au début de votre collaboration officielle ? 

Marie est arrivée au Gabon quelques mois après moi, au lancement du club. Nous avons rapidement créé des affinités et avons planché avec une troisième personne sur un projet qui me tenait à coeur. Ce projet n’a finalement pas abouti, mais c’était un moment important dans notre histoire car nous avions l’occasion d’échanger sur des points de vue professionnels et des questions stratégiques. Marie était dans une phase de gros développement et de levée de fonds. Mon profil semblait bien compléter le sien pour gérer la partie technique, piloter les projets… et c’était le bon timing. Elle m’a proposé d’intégrer Mi Casa Es Tu Casa à l’été 2019. Son projet me faisait rêver mais ce n’était pas simple au départ d’intégrer un projet qui n’était pas le mien, déjà pensé, mis en place et rattaché à l’image de Marie. Marie m’a tout de suite confiée son bébé comme si j’avais fait partie de l’aventure dès le départ et je l’en remercie vivement !  

Peux-tu nous parler de ton poste, des missions que tu gères et de votre répartition / organisation ? 

Marie a une expérience et un profil axé communication et commerce, c’était donc évident qu’elle gère la relation avec les membres, la communication, les relations presse, la rédaction de contenus et le volet commercial (mise en place de partenariats). Mon champ d’action est plus sur la partie technique. Je suis l’interlocutrice pour tous les développements de projets, l’administratif, la comptabilité, le juridique,…

La répartition est très claire entre nous mais on partage tout. Il est rare que nous ne prenions pas de décisions ensemble. On échange sur tous nos sujets et il n’y a pas une journée où on ne s’appelle pas. Nous avons travaillé physiquement au même endroit pendant 6 mois, puis Marie a déménagé une fois et moi deux. Nous organisons des points entre nous très réguliers où l’on partage nos travaux et nos problématiques et on échange énormément le reste du temps. On a vraiment l’impression de se voir tous les jours quelle que soit la distance qui nous sépare physiquement. 

On a une organisation avec des horaires fixes de travail, même si on garde toujours une flexibilité pour s’appeler. On se respecte beaucoup sur nos rythmes respectifs et chacune a ses moments pour travailler individuellement selon son mode de vie. Je pense que cet équilibre est possible aussi parce qu’on se connaissait personnellement avant de travailler ensemble.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement dans ce que vous faites et qui t’a donné envie de rejoindre l’aventure ?

J’adhère à 300% au concept de Mi Casa et à la location de confiance. Je suis partie en 2018 en expatriation et mon appartement parisien devenait donc disponible pendant mon absence. J’ai appliqué ce fonctionnement moi-même avant même de connaître Mi Casa et l’appartement a quasiment toujours été occupé grâce au bouche-à-oreille. Selon moi, Mi Casa Es Tu Casa est un environnement qui reproduit tout naturellement, à travers son modèle et ses outils, le comportement et la réaction normale de l’être humain quand il s’agit de confier ses clés.

C’était une vraie chance pour moi d’avoir accès à un projet déjà à ce stade et de rejoindre l’aventure en cours de levée de fonds. La personnalité de Marie a joué un grand rôle dans ma décision. J’étais admirative de son parcours, sa soif d’entreprendre était bluffante : elle avait réussi à mener de beaux projets en conjuguant merveilleusement bien sa vie de famille. Je sentais que ça marchait bien professionnellement entre nous et quand on a confiance en son associée, on y va les yeux fermés, comme on donnerait les clés de sa maison !

Au-delà de vos affinités professionnelles, quelles sont les valeurs que vous partagez ?

D’un point de vue familial, nous avons les mêmes attentes : consacrer du temps de qualité à nos enfants, s’investir dans leur éducation… mais nous sommes très exigeantes sur notre rapport au travail. C’est un sujet qui nous tient énormément à cœur, l’une comme l’autre. Nous avons des personnalités assez proches : optimistes, joyeuses, bavardes, pleines d’avis mais aussi un peu butées, ce qui crée énormément de richesse à notre collaboration. On a une ambiance de travail hyper agréable même pour se dire des choses sur lesquelles on n’est pas d’accord et nous n’avons pas une seule conversation sans humour. On est aussi très souvent d’accord !

Nous sommes convaincues qu’on peut mener ce projet, malgré les contraintes logistiques. On veut prouver que c’est possible même si cela nécessite parfois beaucoup d’organisation et de volonté. Et nous espérons profondément que cela donnera envie aux autres de passer le cap !

Peux-tu nous parler de votre amitié et de celle de vos enfants ? 

À Port-Gentil au Gabon, presque toutes nos activités nous rassemblaient (pro et perso) et on passait énormément de temps ensemble. On s’est associées mais on a toujours bien réussi à faire la part des choses entre le temps de travail et notre temps libre. Nous gardons un lien fort malgré la distance.  

Nos enfants sont très proches. Nous en avons 2 du même âge qui étaient dans la même classe et qui s’entendent super bien, tout comme nos maris.

Quels sont vos projets – grandes étapes pour l’entreprise à venir ? 

Notre préoccupation numéro 1 est de faire grossir la communauté pour qu’il y ait plus d’offres et de demandes. C’est aussi une grande fierté de réussir, grâce au modèle de Mi Casa basé sur la confiance, à proposer de nouveaux biens qui ne sont pas sur le marché de la location et ainsi d’accompagner des propriétaires à passer le cap ! Nous allons donc développer des outils pour nous y aider, tout en conservant ce lien de confiance, c’est primordial. Nous réfléchissons également à la mise en place de solutions complémentaires pour faciliter les démarches locatives mais je ne peux pas tout dire pour l’instant…

Quelles sont tes destinations de prédilection, les services Mi Casa ETC que tu utilises particulièrement ? 

Je suis originaire de Bretagne, très proche de la Normandie. C’est une destination où je vais régulièrement pour voir ma famille, mes amis et aussi parce que c’est une très belle région où je navigue régulièrement. Nous allons aussi 1 fois par an à la montagne et régulièrement dans le sud-ouest qui est une région que nous aimons beaucoup.

Nous sommes assez voyageurs avec mon mari. Avant d’avoir nos enfants, nous avions arrêté de travailler pendant 7 mois pour faire le tour du monde. Ce qui explique aussi que la vie d’expatriation ne nous effrayait pas trop. Nous sommes heureux de faire vivre cette richesse culturelle à nos enfants.

Parmi les services Mi Casa ETC, j’utilise particulièrement GlobeSailor car je suis passionnée par la voile. C’est un service qui n’existait pas ou peu avant, avec une plateforme qui garantit la qualité des loueurs et des bateaux, partout dans le monde.

Raconte-nous tes plus beaux souvenirs en tant que MiCasienne ?

L’été dernier, nous sommes partis au Cap Ferret avec des amis pour fêter nos 10 ans de mariage. J’ai loué la maison d’Elsa sur Mi Casa et ça a été une super expérience ! La maison est très bien conçue pour partir à plusieurs familles (nombreuses chambres avec salles de bain), espaces indépendants, espaces extérieurs un peu différents (les enfants jouent sur une terrasse / les parents sont de l’autre côté) et très bien équipée pour les enfants. J’ai rencontré la maman d’Elsa qui m’a remis les clés. C’était hyper agréable de faire sa connaissance, de parler de la maison et de son histoire. On s’est très vite senti comme chez nous et c’est très appréciable pour débuter de bonnes vacances !  

Je trouve toujours largement mon bonheur dans les offres. La seule difficulté, c’est de choisir ! En voyant passer les annonces chaque jour, ça suscite beaucoup d’envie et je n’ai vraiment pas besoin d’aller m’inspirer ailleurs. Nous avons encore beaucoup de souvenirs à créer et les possibilités sont infinies !

As-tu une anecdote liée à Mi Casa que tu aimerais nous raconter ? 

Ma dernière fille Madeleine est née le jour où j’ai signé avec Marie. Nos vies privées et nos vies pros sont toujours très mêlées autour du projet de Mi Casa Es Tu Casa !

Si vous souhaitez contacter Delphine, vous pouvez lui écrire à delphine@micasaestucasa.site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :